Accueil

Bienvenue sur le site du projet LIESSE

Ce projet collaboratif est soutenu par l'Agence Nationale de la Recherche.

De nombreux aspects de notre vie actuelle s'appuient sur l'échange de données par le biais des médias électroniques. Pour ce faire, des algorithmes de cryptage puissants garantissent la sécurité, la confidentialité et l'authentification de ces échanges. Néanmoins, ces algorithmes sont mis en œuvre dans des dispositifs électroniques qui peuvent eux-mêmes être la cible d'attaques en dépit de la qualité des algorithmes.

Plusieurs moyens d'attaquer des circuits intégrés sont rapportés dans la littérature (au moyen par exemple de l'analyse des temps de calcul, de la corrélation entre les données traitées et la consommation électrique du circuit, des émanations électromagnétiques, des photons émis, etc…). Parmi eux, l'éclairement du circuit au moyen d'une source laser a été reporté comme une solution d'attaque efficace.

Le principe est d'illuminer le circuit au moyen d'un laser, et ainsi, grâce aux charges électriques déposées, de provoquer (volontairement) un comportement fautif du circuit. Quel que soit leur type, ces attaques reposent sur une perturbation initiale, bien contrôlée dans l'espace et dans le temps, d'où l'intérêt des lasers pour ce type de source de perturbation. Peu d'études ont montré la faisabilité de telles perturbations (càd avec les caractéristiques attendues) sur des circuits réels. La question devient de plus en plus critique avec l'avancée des technologies de fabrication fortement submicroniques.

L'objectif de ce projet est de modéliser les effets laser sur les circuits submicroniques et de concevoir une suite d'outils de conception  pour contre-carrer de telles attaques.